28 janvier 2009 :

Le déménagement s'est déroulé au mois de novembre.

Ca y est je l'ai fait, construire ma maison, en partant de rien, le 1er moellon que j'ai eu posé dans ma vie c'est celui de ma maison.

J'ai démarré ce projet alors que je ne savai même pas faire tourner une bétonnière, je ne connaissai strictement rien aux métiers du batiment, tout le monde me prenait pour un fou ou essayait de me décourager car personne ne croyait cela possible de ma part. Mais l'envie et la passion pour ce projet étaient tellement grands que j'ai pu mener à bien cette construction. Motivé aussi par les économies réalisée qui dépassent les 50%.

Il aura fallu 2 ans, les soirs, les week end et pendant les vacances pour construire ma maison à 98% du temps seul.

Résumé de ce que j'ai fait moi même :

- couler les fondations avec ma femme

- construire le sous sol

- faire la dalle de la maison

- toute la maçonnerie de la maison

- la charpente, couverture

- pose des menuiseries

- l'isolation sol, mur et plafond

- les cloisons en plaque de platre (seul poste dans lequel j'ai été aidé plusieurs jours par un voisin)

- la plomberie, l'électricité

- le carrelage, peinture

Bien sur j'embauchai tout ceux qui osaient mettre un pied sur le chantier ... ce qui fut rarement le cas malheureusement, un voisin de temps en temps.

 

Voici ce que je n'ai pas fait :

- le terrassement + installation d'une pompe de relevage

- la chappe liquide ( Aubenas Façade Chappe liquide)

- l'installation des tuyaux pour plancher chauffant avec la pompe à chaleur (Lhert Froid)

- la façade ( Aubenas Façade Chappe liquide)

 

Les moments plus ou moins dur :

- la pose des fermettes, enfin plutôt monter les fermettes seul sur les murs était une sacrée aventure (8,50m de long pour les plus courtes), pas de grue, pas de chaine, rien pour m'aider, ce fut un jeu d'équilibriste pour que la fermette ne bascule pas pendant que je la montait. Heureusement mon père est passé au moment où je devai monter les fermettes de 11m.

- je me suis pris une bétonnière pleine sur le dos mais je ne me suis pas fait mal

- coffrage qui lache au moment ou je verse le dernier seau de béton

- coup de chaleur pendant que je coulai une poutre

- coup de stress pour préparer le plancher poutrelle alors que j'avai 39 de fièvre la veille de couler la dalle

- quand j'ai reçu les palettes de tuiles et que je me voyai passer des semaines à les monter sur le toit (toujours à la main je n'ai pas de chariot élévateur), et finalement un couple d'ami est venu m'aider, ils me montaient les tuiles pendant que je les mettaient en place.

- ma chienne en chaleur s'est fait prendre 2 fois en 2 ans par un chien du quartier ;o)

- quelques points de soutures au pouce à cause d'un cutter

Voici 3 liens vers des video de la chambre, le salon/cuisine et la salle de bain :

http://www.youtube.com/watch?v=P7WjqQi4r6Q

http://www.youtube.com/watch?v=TSNrOfk5GV0

http://www.youtube.com/watch?v=qsjhOuc-RoY

 

30 octobre 2008 :

Les quelques problèmes de la cuisine sont maintenant réglés. C’est un autre poseur qui est venu rectifier les erreurs. Enfin satisfait.

Le consuel est passé, 48h après je recevai le fameux sésame à donner à EDF pour qu’il m’active mon abonnement électrique.

La maison est maintenant habitable! Enfin, je vais pouvoir me reposer.

 

17 septembre :

Nous avons choisi Cuisinella pour la cuisine. La pose est terminée.

Le premier soucis c'est que la tablette du bar déborde de quelques cm au dessu de la plaque de cuisson ... donc les 2 feux du haut de la plaque sont inutilisable à moins d'utiliser une petite casserole.

2e soucis, on nous installe 2 étagères en nous disant qu'il ne faut rien poser dessus car trop fragile !!! On se fou de nous ?

3e soucis, la porte du bar côté salon ne devait pas déborder devant le panneau ce qui n'est pas le cas.

4e soucis, le joint qui fait la jonction mur/plan de travail est vraiment dégueulasse, il y a des taches partout sur le mur. L'installateur m'a dit qu'il ne pouvait pas faire mieux ... j'ai cru rêvé.

Cuisinella doit passer ce vendredi pour constater. Donc à suivre ...

Ci dessous on voit les 2 étagère qu'il ne faut pas utiliser !!!

16 septembre :

Les vacances sont terminées, et la maison a bien avancée.

Pour le moment je vous montre les photo des VRD avec la station de relevage car l'égout est situé plus haut que la maison.

14 juillet 2008 :

J'attaque le carrelage du salon. En imitation parquet 15*60. Colle weber col anhydrite qui simplifie la pose car il ni a qu'un simple encollage à faire et pas besoin de passer un primaire.

En 2h je pose 2 rangées de carreaux sur 5m de long (préparation colle, pose et nettoyage).

Hier j'ai eu un coup de main de 2 amis, dans le même temps on a fait 7 rangées (un qui étale la colle, un qui pose les carreaux et une qui nettoie).

10 juillet 2008 :

Je fait en ce moment l'électricité. Cablage du tableau électrique. Pose de la VMC double flux DUOLIX et test de fonctionnement.

La VMC double flux permet de faire des économies d'énergies sur le poste chauffage. Il faut que la maison soit complètement étanche, aucune aération au niveau des fenêtres. C'est la VMC qui gère le renouvellement d'air. Insuflation dans les chambres et salon, et extration dans les pièces humides (cuisine, SdB, WC).

En hiver, l'air qui rentre dans la maison est réchauffé par l'échangeur de la VMC (92% de récupération), si dehors il fait 5°C et 22°C dedans, l'air neuf rentre à 21°C.

Raffraichissement l'été, s'il fait 30°C dehors et 21°C dedans, l'air neuf entre à 22°C. Dès que la température extérieure devient plus basse qu'à l'intérieure et en fonction de la température de consigne défini, l'échanbge ne se fait plus pour que l'air frais rentre directement.

16 juin 2008 :

Voici le moment de payer les impots sur la construction ( TLE pour la commune et CAUE pour le département)

04 juin 2008 :

Le chapiste coule la chape anhydrite agilia sol A de Lafarge pour une épaisseur moyenne de 6cm

Il faut que la chape reste à l'abris de l'air et du soleil pendant 48h, après il faut ouvrir toutes les fenêtres pour évacuer l'humidité

31 mai 2008 :

Le placo est terminé, j'ai posé l'isolant au sol et le chauffagiste à placé les tuyaux du plancher chauffant

Voici le devis PAC air/eau : - PAC Daikin bloc extérieur ERHQ006AD réversible - PAC Daikin bloc intérieur EKHBX008A3V3 - collecteur 8 départs COSYPACK CONFORT - Tubes PER diamètre 16 - circulateurs, 3 vannes d'arrêt, cuivre - isolant TMS épaisseur 80 - bordure avec recouvrement TOTAL = 11341,67€ TTC La pose de l'isolant reste à ma charge.

09 mai 2008 :

Les menuiseries sont enfin posées. La finition des menuiseries Batiman est déplorable. Découpe inestétique, les trous pour poser les poignés ne correspondaient pas, j'ai du les refaire, une fenêtre ou j'ai du déplacer la gache de fermeture qui ne tombait pas en face du loquet. Après tout ces déboires, on ne m'a même pas offert un rouleau de mousse fond de joint (4€). Je ne commenderai plus jamais chez eux, d'ailleurs j'ai commandé les portes d'intérieurs ainsi que les grilles de défense ailleurs. Contrairement à eux, je peux me venter d'être très commercial, effectivement je leur fais de la pub gratuite :o)

Le doublage intérieur est en cours ainsi que les cloisons distributives.

Des centaines de mètre de gaine passent dans le plafond. Vu le prix pratiqué par le fournisseurs pour préparer une pieuvre, j'ai préféré tirer toutes les gaines moi même avec comme point de départ la buanderie. Cette méthode utilise de plus grandes longeurs de gaine c'est c'est beaucoup plus rentable.

 

Le plus long dans le doublage a été de faire les ébrasures aux fenêtres. Doublage 180mm et menuiserie de 100.

 

Siliconage des menuiseries par l'intérieur. Je ferai de même à l'extérieur avec du silicone acrylique suivant les conseils de façadiers. Soit disant que le crépis adhère mieux sur l'acrylique.

 

Sur la photo suivantes vous pouvez admirez la finition des découpes!!! C'est nul à chier. Batiman ça vaut rien.

27 mars 2008 :

Les menuiseries sont commandées le 6 février chez Batiman. Pour pouvoir enchainer avec l'isolation et le placo je demande à avoir une date de livraison pour prévoir les commandes. On m'annonce 4 semaines de délai. Je me garde une semaine de battement donc je prévois une livraison isolant + placo la 5e semaine.

Au bout d'un mois, on m'annonce 2 semaines de retard. GRRRR. Je fais repousser la livraison du placo.

Arrivé au 10 mars on me rapelle pour me dire que les menuiseries pvc auront 1 mois supplémentaire de retard, mais que la baie vitrée alu à galandage + porte d'entrée + fenêtre alu de la cuisine arriveront le 20 mars. Je décide de récupérer ce qui est arrivé le 20 mars , pour profiter du week end de 3 jours à poser tout ça. Je pose donc une demi journée de congé pour louer un camion car Batiman ne peut me livrer que la semaine suivante... mais vu le retard je ne peux donc pas attendre. Mais voila, quand j'essaye de poser la baie vitrée il y a 3 trucs qui clochent, la hauteur qui est 1cm trop grande donc impossible de la faire passer entre le coffre de volet roulant et le seuil. J'ai du reprendre le seuil à la disqueuse. L'épaisseur qui devait être de 180mm et qui ne fait que 165. Et un montant rayé.

En ce qui concerne la fenêtre de la cuisine, le problème c'est que je me retrouve avec la poignée à l'extérieur!!!

Je contacte le directeur de Batiman pour lui faire part de mon mécontentement, il m'explique qu'il y a eu un problème de fabrication car les côtes sont normalement précise au mm près. Il doit donc commander 2 nouveaux montant en espérant cette fois que les côtes soient respectées. Je demande alors en compensation une livraison gratuite pour mes menuiseries pvc. Mon dieu, qu'ai je fais ???!!! Le directeur s'énerve et me dit que je devrai être content qu'on me change les montants. Que j'aurai du leur dire avant de passer commande que je suis un emmerdeur et qu'alors il n'aurait jamais traité ma commande. Pour les retards ... il se justifie en me disant qu'il ni a jamais eu des délais de 4 semaines et qu'il faut compter minimum 2 mois, donc pour lui il est dans les temps (quel menteur c'est lui même qui m'avait annoncé un 1er retard qui reportait donc à la mi mars)!!! Je trouve que ça la fou mal pour un directeur de ne pas assumer ses erreurs.

J'en reste la pour le moment, et une fois que j'aurai toutes mes menuiseries je m'occuperai de son cas en contactant Batiman France.

Voici quand même quelques photos.

Tout d'abord le cadre du galandage :

L'isolation du plafond que j'ai commencé :

La VMC double flux haut rendement Atlantic Duolix :

La partie du mur nord qui est enterrée, traitée avec du sikatop 145 cuvelage, dépassant en haut de 20cm et retour sur la dalle :

 

26 février 2008 :

Les tuiles sont posées, ce fut une partie assez simple, à condition d'avoir de l'aide pour monter les tuiles sur le toit.

En attendant de recevoir les menuiseries et les appuis de fenêtre, j'ai attaqué la pose des suspentes qui permettront de fixer le plafond. Partie pas évidente et très chiante. Pour avoir un niveau correct, j'ai fixé les suspentes aux angles de la maison en prenant comme repère le trait bleu qui représente la hauteur de 1 mètre sol finit. Ensuite je tire un cordeau enre 2 suspentes et je fixe les autre. Les suspentes sont espacées de 50 à 60cm sur une même fermette et cela 1 fermette sur 2.

11 février 2008 :

Les génoises sont terminées, avec le bandeau béton coulé par dessus.

Vous trouverez une explication concernant le coffrage au dessus des génoises pour que les tuiles d'égout puissent reposer sur le béton dans la partie "TECHNIQUE" par ici ==>>

En un samedi matin avec 2 collègues nous avons monter la moitié des tuiles sur le toit (1 sur le toit, 1 sur l'échafaudage et un autre en bas sur la dalle, le tout à la chaine).

01 février 2008 :

La charpente est posée. Il me reste encore quelques contreventements à fixer.

Un rang de génoise est posé.

Quelques jours de grosses pluie m'ont fait éboulé un talus derrière le mur nord de la maison. Le drainage est en place, je commence à remblayer petit à petit pour éviter que le mur du voisin ne s'écroule. il y a environ 20 m3 de remblai à charrier à la brouette.

La photo ci-dessous représente la partie qui s'est éboulée et donc que j'ai commencé à remblayer. Chose à ne pas faire seul sinon on se décourage très vite, heurseusement que j'ai eu quelques bras en renfort.

30 décembre 2007 :

C'est le moment d'attaquer la charpente en fermettes.

C'est super léger comparé à toute la place que ça prend. Pour démarrer je n'avai personne pour m'aider donc j'ai essayé de monter la 1ere fermette sur les murs à la force de mes faibles bras. J'ai galéré 2h pour finalement y arriver. Après avoir trouvé la bonne technique je place maintenant une fermette en 40min. Avec de l'aide c'est nettement plus rapide. Un oncle est passé voir le chantier et nous avons placé 3 fermettes en 40min et sans trop me fatiguer.

Tout d'abord les plans :

22 novembre 2007 :

Ca n'a pas plus avancé car mon échafaudage est trop petit pour finir les pignons. J'ai récupéré un beaucoup plus haut mais le temps est à la pluie ces jours ci.

J'ai commandé la toiture. Fermette + tuiles lafarges + écran sous toiture + conduit de cheminée. J'en ai pour 7400 euros.

J'ai aussi un devis pour faire poser la toiture par un professionnel = 15000 euros et ça ne comprend pas le conduit de cheminée.

Vu les économies réalisées, je n'hésite pas une seconde à faire la pose moi même. Comme pour la maçonnerie cela représente plus

de 50% d'économie.

Ci-dessous le devis si je voulai le faire poser par un pro :

 

 

10 novembre 2007 :

Ca avance plutôt bien ces dernières semaines.

La ceinture et linteaux sont coulés et j'ai attaqué un pignon.

Tout les linteaux au dessus des volets roulant ont été coulé en même temps que la ceinture.

La ceinture est faite avec des blocs en U dans lequel j'ai placé un chainage triangulaire.

Les linteaux sont des chainages de 4 barres de 10mm avec par dessus le chainage triangulaire. Excepté pour la baie vitrée auquel j'ai mis un chainage 15*15 avec 3 barres de 10mm en haut et 2 barres de 10 + 1 barre de 12 en bas et le chainage de la ceinture au dessus.

 

 

22 octobre 2007 :

J'ai posé 4 coffres de volet roulant et coulé le linteau de la fenêtre du wc.

 

16 octobre 2007 :

Je continue de monter les murs. Il me faut échafauder, monter les moellons et le mortier sur l'échafaudage ... dur dur la vie de maçon en solo.

 

30 septembre 2007 :

Cet été fut très calme en ce qui concerne le chantier. J'ai acheté 2 portes de garages basculante chez Batiman. Malheureusement il manquait les tige de fer pour fixer les rails au plafond. C'est donc 1 week end de perdu. Avec mon père on a quand même posé une porte en applique.

Les 4 rangées de blocs à bancher ont été remplies de béton.Je repart dessus avec des moellons 3*3 alvéoles. J'ai passé sur cette partie 2 couches d'enduit bitumeux et placé le delta MS.

Voici ou en ai la maison :

20 aout 2007 :

Après quelques semaines de repos je remet le bleu de travail.

Pour commencer, livraison de 5 palettes de moellons, 1 palette de ciment et 10 tonnes de sables. La partie habitable sera montée en moellons de 20*20*50 et 3 alvéoles en largeur. Je commence le mur nord avec 4 rangée de bloc à bancher car il sera enterré sur environ 80 cm.

 

Pas de vacances à la mer cette année, alors j'ai commandé un gros tas de sable pour me rappeler la plage.

 

Voici le début du montage des moellons.

 

Comme à chaque angle, j'ai cassé pour pouvoir nettoyer le mortier qui tombe dans le trou. Il faudra couler l'angle en une fois avec du béton, et rajouter les ferrailles nécessaires.

 

Une photo rapprochée pour contempler l'oeuvre d'art. Nettoyage au pied des moellons à chaque fin de journée.

 

Voila le mur nord que je commence avec les bloc à bancher.

17 juillet 2007 :

Le sous sol est terminé. La dalle de la maison est coulée. Maintenant je vais attaquer la partie habitable.

La dalle fait 126m². On a coulé 14,5 m3 de béton en 1h45. Pour faciliter la mise en place j'ai commandé un béton autoplaçant, il ne se tire pas à la règle mais se lisse avec un débulleur, une barre qui sert à tapoter le béton pour qu'il se lisse parfaitement. Un produit de cure est pulvérisé au fur et à mesure qu'on lisse le béton. Ce produit imperméabilise la surface du béton pour éviter le séchage trop rapide du béton et donc éviter les fissures de retrait.

Une personne tenait la pompe, moi même je passai le débulleur, un 3e pulvérisait le produit de cure et 2 autres regardaient. Voici le tout en images.

On voit apparaitre le produit de cure en blanc.

Avec les grosses chaleur qui sont finalement arrivées ces jour ci j'ai arrosé régulièrement la dalle tout laprès midi et même le lendemain.

finalement arrivées ces jour ci j'ai arrosé régulièrement la dalle tout laprès midi et même le lendemain.

l>